21. Les 4 bureaux où j’ai gagné plus de 2000 euros

Bienvenue sur le bilan décortiqué de février 2013 !

Chaque mois, je fais un récapitulatif de mon activité en tant que solopreneur pour t’encourager, t’inspirer et t’aider dans ton propre parcours.

Pour la première fois, tu peux le consulter via le podcast en cliquant sur le lien ci-dessus et sur iTunes. Les contenus audio et texte se complètent.

Cet article contient des liens affiliés.

Une fois de plus, les Américains m’ont inspiré.
Je ne sais plus exactement où, mais j’ai entendu parler de coworking début janvier. Je m’y suis alors grandement intéressé.
Cela faisait 2 ans que je travaillais seul de mon domicile. Je ne voyais des gens que le dimanche à l’église et des amis un ou deux soirs par semaine.

À la maison, il y a ma grande soeur avec qui nous limitons nos discussions aux problèmes administratifs ou ménagers.
Et mon père qui a une tout autre culture, qui est âgé (ben ce n’est pas un AppleGeeklui…), et qui n’est pas très futé socialement, disons.
Et ça m’a fait mal au coeur de le constater, mais… je suis devenu l’archétype de la maman relou envers mon père: « Range-ci, mange ça, fais pas ci, ne va pas là »
Mon problème était alors d’être isolé socialement. Et pour une personne sociable et qui aime parler comme moi, c’est une souffrance. Du moins, je me suis rendu compte de l’hémorragie interne que ça représentait récemment seulement.

[box type= »note »]Détails sur mon mois de février dans l’épisode duÊ podcast. Tu peux le consulter en haut de page ou sur iTunes[/box]

En même temps, j’ai réalisé que de travailler depuis chez moi, ce n’était pas l’idéal. Trop de distractions et pas d’émulation provenant de tierces personnes.

Je me suis alors rappelé que durant mes années étudiantes, il m’était impossible de réviser à la maison. J’étais obligé d’aller à la bibliothèque.

Qu’est-ce qui m’a fait croire alors que je pouvais travailler sur mon business depuis chez moi ?

J’ai donc trouvé un espace de coworking relativement pas cher et pas très loin de mon quartier.

Et depuis, mon business s’est transformé !! Bon, disons qu’il n’y a pas que ça…

Je travaille maintenant aussi chez un client dans le 94, chez moi sur ma « table haute » (merci Yaro !), et le mercredi après-midi au McDo avec mon neveu.

Voici ce que je pense du coworking:

1. Si tu as des moyens financiers et un espace de coworking proche de chez toi, fonce ! Essaye pendant un mois et tu verras la différence. Moi je suis chez Dojo Crea Saint Maur. Ce serait tellement le kiffe d’avoir un autre blogueur à côté de moi 😀

2. Les autres exercent une petite pression positive sur toi. Il y a comme une émulation. Toi et les autres pouvez vous entraider. Si tu ne veux/peux pas rejoindre un espace de coworking, l’alternative serait des masterminds ou des formations avec des réunions de travail sur le web (dans le cadre de la formation que je propose, on se retrouvera alors dans ce local). Sinon tu peux toujours commencer par te balader sur les forums, vidéotchater sur Skype et garder contact par email avec tes lecteurs.

3. Trouver des missions, parfois inattendues. Une petite boite m’a proposé de gérer un peu leur matériel informatique (Apple) contre rémunération. C’est pas beau la vie ?! Online, n’hésite pas à approcher subtilement d’autres blogueurs et leur proposer tes services.

4. Et tout simplement discuter, partager. On a la chance de le faire dans un cadre relativement sain puisqu’il n’y a pas de problème de pouvoir ou politique vu qu’on ne travaille pas pour le même patron. N’hésite donc pas à explorer le web, traîner sur Twitter, YouTube, Facebook ou Pinterest, à la condition suprême que cela ne t’empêche pas de travailler sur ton blog.

Lance ton Business !

INSCRIS-TOI À CETTE FORMATION GRATUITE EN 7 JOURS

Pas de spam. Désabonnement en un clic. Powered by ConvertKit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *