Email de prospection : 8 bonnes pratiques à adopter

Tu as trouvé un client potentiel ? Tu es prêt à le contacter pour lui proposer ton produit ? Parfait !

Ne gâche pas tout avec un email de prospection maladroit. Suis les 5 conseils ci-dessous et consulte les articles ici pour améliorer ton développement commercial !

Article réalisé en partenariat avec Manageo

1. Soigner le contenu de son email

Commençons par ce qui est simple et basique !

  • Pas d'email « copier-coller » qu’on envoie à différents destinaires
  • Attention aux fautes : Relis ton texte à haute voix, demande à quelqu’un de vérifier ton texte et… peut-être même que tu devrais éviter d’envoyer des emails le lundi
  • Rester sobre : pas de couleurs folkloriques et trop de texte en gras. Oublie donc les templates HTML.
  • Énumérer avec des puces : en privilégiant la clarté, tu as plus de chance de faire passer un message
  • Privilégier les paragraphes : Pas de gros pavé de texte pour aérer le texte
  • Signer simple : Ta signature doit être courte et surtout ne pas être trop commercial

2. Un nom d’expéditeur… personnel

Quelle est la première chose que l’on voit lorsqu’on reçoit un email ? Le nom de l’expéditeur, avant même l’objet. Fais simples et utilise ton prénom + nom pour plus de proximité et un effet plus naturel. Et détail extrêmement important… ne fais pas de faute dans ton nom et prénom.

Combien de fois j’ai vu des noms en minuscules « dupont » ou des prénoms sans accent « Jerome »…

Fais le test, envoie-toi un email et constate.

3. Un objet simple et court

L’objet doit être un bon équilibre entre un message explicite et intriguant. N’annonce pas tout de suite la couleur « Acheter cet ordinateur vous aidera à être plus productif » et n’exagère pas trop dans l’intrigue « Et si votre quotidien s’améliorer en changeant simplement une seule chose ? ».

L’objectif ultime de l’objet est de faire ouvrir l'email.

Alors que les emails sont de plus en plus consultés sur un écran de smartphone, tu comprendras aussi la nécessité de rédiger un objet court (seuls les 4-6 premiers mots apparaitront sur l’écran de la boite de réception). Un véritable défi n’est-ce pas ?

4. Créer un lien d’abord avec les réseaux sociaux

Idéalement, un client potentiel doit te connaître avant d’écouter l’offre que tu as à lui faire. Si tu as salué ton prospect lors d’un événement en présentiel et que tu lui envoies un email par la suite, ton destinataire sera bien plus attentif à ton email.

Comment faire quand on n’a jamais rencontré son prospect en présentiel ? On essaye de le rencontrer sur… les médias sociaux.

A travers LinkedIn, tu pourrais par exemple trouver un responsable et lui envoyer une invitation avec une note personnelle.

Via Twitter, tu pourrais interagir avec le compte personnel de la personne que tu veux joindre (et non le compte de l’entreprise, géré par le community manager).

Non seulement les réseaux sociaux offrent l’opportunité de trouver un contact plus facilement, mais ils permettent aussi à la personne de te connaitre en un coup d’oeil. Prends donc soin d’actualiser :

  • Ta photo
  • Ta mini-bio
  • Le contenu que tu publies

Si tu arrives à discuter quelque peu avec un prospect sur les médias sociaux en amont, il sera très difficile pour lui d’ignorer tes emails de prospection.

5. Un email court aura plus de chance d’être répondu

Une étude montre la corrélation entre longueur d’un email et le taux de réponse. L’enquête révèle que les taux de réponse sont plus élevés quand la longueur de l'email est entre 75 mots à 100 mots. N’aie pas peur d’écrire un peu plus, car la langue française utilise plus de mots que l’anglais.

Source : Blog de Boomrang 

Ne cherche donc pas à être exhaustif dans ton premier email, mais vise plutôt à démarrer une conversation et à provoquer de la curiosité.

 

6. Soigner son personal branding

Un certain nombre des prospects que tu contacteras par email googleront non seulement l’entreprise et la marque que tu représentes, mais aussi ton identité. Rends-toi sur Google et tape ton « prénom + nom » et consulte les résultats. En es-tu satisfait ? Est-ce que cela représente t-il bien ton activité ? Est-ce que les résultats valoriseront ton profil ?

Améliorer sa réputation sur le web, ie son personal branding, est crucial si tu veux obtenir des réponses à ton email. On préfère tous répondre à une personne « fréquentable » qu’à un inconnu.

Pour faire bonne impression, tu retrouveras quelques conseils pratiques dans la vidéo suivante :

7. Proposer un partenariat (pas une vente)

Tout en restant courtois et humble, pense à donner à ton email le reflet d’un partenariat (et non pas d’une vente).
Ton client potentiel doit trouver un réel bénéfice à ton offre. Dans cette idée, je te recommande de :

  • Montrer que tu connais l’entreprise et que tu connais ses besoins
  • Proposer une solution permettant à cette entreprise d’atteindre des objectifs
  • Employer des mots positifs
  • Ne pas montrer que tu es dans une démarche commerciale (même si ton destinataire s’en doute certainement)

Et c’est dans cet esprit que tu pourras faire un appel à l’action simple et pertinent à la fin de l'email.

8. Eviter le spam

Sois sensible à quelques règles de base qui éviteront que ton email tombe dans les spams. Pour cela, voici quelques pratiques à éviter : 

  • Parler d’argent dans l’objet « Economisez 149€ en 5 jours avec cette astuce« 
  • Utiliser trop d’éléments de style « Monsieur, je vous contacte car j’ai une nouvelle qui… »
  • Être trop insistante ou prospecter des personnes non qualifiées ; ton email sera signalé comme spam par le destinataire
  • Utiliser un outil professionnel adapté pour éviter de se retrouver en spam à cause de « mauvais voisins ». En effet, quand par exemple t’utilises un compte Mailchimp gratuit, tu utilises un IP mutualisé.

En résumé : Mets-toi à la place de ton destinataire

Imagine que tu sois le destinataire de ton email de prospection. Qu’aimerais-tu y lire ? (Je sais, tu préfères ne pas en recevoir du tout…).
Ne serait-ce pas plus agréable que la personne se présente à toi et te complimente sur ce que tu fais, plutôt que sur ce que tu peux lui apporter ? Avec subtilité, flatte l’égo de ton interlocuteur.

Un bon exemple dans l'email que j’ai reçu récemment (et auquel j’ai bien évidemment répondu !)

Ne sois pas pressé et prends le temps qu’il faut pour créer une relation. 😉

Et toi, quel conseil as-tu à apporter ? Partage une expérience ou une bonne pratique ci-dessous !

Lance ton Business !

INSCRIS-TOI À CETTE FORMATION GRATUITE EN 7 JOURS

Pas de spam. Désabonnement en un clic. Powered by ConvertKit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

One thought on “Email de prospection : 8 bonnes pratiques à adopter