Vivre de son blog : la vérité (et la réalité)

Peut-on vivre de son blog ? Gagner sa vie en créant du contenu et vivre de sa passion ?

Cela fait 7 ans que j’essaye de répondre à cette question et que j’accompagne mes clients sur cette question. Inspiré par des articles comme celui-ci, je vais te partager les coulisses du busines avec une transparence telle que tu ne l’as jamais lu auparavant.

Et avant de démarrer, voici cette vidéo de Gary Vaynerchuk qui résume ma philosophie :

Vivre de (sa passion) avec son blog

J’ai mis du temps à le comprendre : le blog est un site web, un outil, un contenant.

Un blog, c’est comme un local. Les articles représentent la décoration d’intérieur. Mais pour en faire une entreprise, il faut vendre un produit ! On ne vit donc pas d’un local, mais des produits qui y sont vendus.

Le blog permet alors d’exprimer une passion, de développer une communauté de passionnés et d’attirer des prospects et clients qu’il faut absolument fidéliser par le moyen de l'email.

A quoi sert un blog ?

Les bénéfices d’un blog :

  • Accueillir des millions de visiteurs (qui vous trouvent « automatiquement » grâce à Google)
  • Être consultable dans le monde entier (sauf peut-être en Corée du Nord)
  • Former et éduquer des internautes qui n’ont pas la possibilité de le faire autrement
  • Promouvoir et valoriser son business
  • Encourager, divertir et peut-être même sauver des vies ? Comme cet article qui a été vu 150 000 fois et ci-dessous un email d’un lecteur :

A mon tour, j’ai pleuré en lisant cet email…

Et cela coûte moins de 50€/an et quelques heures de configuration (sans devoir être informaticien) !

Tu n’as pas encore de blog ? Consulte mon tutoriel WordPress et mon livre. Sinon, tu peux commencer gratuitement avec WordPress.com.

Un blog pour promouvoir et valoriser son business

On arrive au coeur du sujet !

  • On ne vit pas de son blog, mais on vit d’un business.
  • Ce business est possible parce que nous avons une passion.
  • Cette passion s’exprime à travers du contenu que le blog peut accueillir.
  • Le blog devient alors un véhicule qui me permet d’atteindre mes clients.
Nouvelle définition du blog : site web accueillant un contenu temporel et dynamique. Ce contenu peut être du texte, mais aussi sous format audio, vidéo et graphique.

Concrètement, comment gagne-t-on de l’argent avec un blog ?

Stricto sensu, voici les moyens directs de gagner de l’argent avec un blog :

  • Affichage de publicité où le blogueur est payé à l’affichage ou au clic (cf. Google Adsense).
  • Achat de produits suite à l’utilisation de ses liens affiliés (cf. cet article sur l’affiliation).
  • Publication d’articles sponsorisés. Je recommande Seeding Up (ça par exemple, c’est un lien affilié).
  • Ou carrément … Vendre son blog (comme je l’ai fait pour forhimblog.fr. Prix : 250€).

On peut aussi (et surtout) gagner de l’argent indirectement avec son blog. Voici ce qu’on peut vendre en utilisant le blog comme outil de promotion (notamment via une bonne stratégie d’email marketing) :

  • Bien digital (formation, eBook…)
  • Evénement en présentiel (conférence, mastermind, ateliers, Meetup…)
  • Service (coaching, conseil, consulting, prestations, freelance…)
  • Biens physiques (produits dérivés, livres…)

Gagner de l’argent ne suffit pas à développer une entreprise durable

Voici une liste de blogueurs professionnels que j’ai interviewés :

À travers leur histoire, tu verras que pour véritablement développer une entreprise rentable et durable, il faut aller bien plus loin que la création de contenus et la « monétisation » de celui-ci. Pour monter un business rentable, il faut privilégier les revenus indirects.

Combien de temps faut-il pour vivre de son blog ?

Tout d’abord, accepte que cela prenne du temps ! Patience.


Mais être patient, ça ne veut pas dire être lent et procrastiner. C’est travailler dur, mais accepter que le succès prenne du temps.

Il y a bien évidemment quelques exemples d’entrepreneurs qui ont gagné leur premier million en seulement quelques années :

Certes, on peut doit s’inspirer d’eux. Mais ils ont leurs propres histoires qui rendent leurs parcours uniques. Tout le monde ne peut pas être un Lionel Messi ou un Cristiano Ronaldo ! C’est une question de gêne (!), d’opportunités, d’éducation, de rencontres, de travail… Par contre, on peut tous devenir un « athlète professionnel » et vivre de sa passion !

(Il est plus facile de réussir dans l’entrepreneuriat que dans le sport comme tu peux le voir … Je suis en short bleu et noir.)

Il existe quand même une manière de gagner de l’argent rapidement !

Pourquoi payer une formation à 2000€ est une bonne chose !

Je suis assez dégoûté par certains marketeurs (qui ne sont pas toujours des formateurs) qui promettent de gagner des milliers d’euros en quelques mois seulement. Car oui… c’est possible, et voici comment :

  1. On achète leur formation et on rejoint une communauté composée des clients de cette formation qui sont riches ou… très motivés
  2. On y apprend qu’il faut créer sa propre formation en ligne, alors on l’a créée
  3. On trouve parmi tous les autres clients (de la formation qu’on a achetée) des personnes qui acceptent d’être affiliées pour promouvoir son propre produit. Et si le formateur trouve que tu as du potentiel, il a lui-même son réseau d’affiliés qu’il peut te filer
  4. On vend sa formation 2 fois plus cher qu’elle ne le vaut, car on doit payer ces affiliés à hauteur de 50% du prix de vente
  5. On fait un lancement orchestré
  6. On gagne pas mal d’argent
  7. Si on est bon, on continue à en vendre année après année

Est-ce si facile ? Oui !

Est-ce que cela pose un problème… ?

Il y en a 2 :

  1. On promeut sa formation à coup d’arguments parfois manipulatoires « Je te résous ce problème en 1 semaine seulement. Résultats garantis ! » Et la promesse est bien tenue… pour 1,79% des élèves. Peu importe les autres !
  2. On s’associe par opportunisme à tout le monde. Peu importe si nos partenaires travaillent avec une éthique ou pas.

Est-ce illégal ? Dans la majorité des cas, je ne le pense pas.

Le problème, c’est qu’en t’associant à ces marketeurs, tu ne sais pas ce qu’ils font. Est-ce qu’ils ont manipulé leurs abonnés pour qu’ils achètent ta formation ? Ces clients sont-ils réellement satisfaits ? Et si ta mère payait 2000€ pour une formation en ligne, serais-tu à l’aise ?!

Comment gagne-t-on VRAIMENT sa vie alors ?

  1. On crée un blog sur un thème qui nous passionne
  2. On développe une communauté sur ses différentes plateformes
  3. On capture un maximum d'emails de prospects qualifiés
  4. On vend un produit (bien physique ou digital, ou service) et on gagne ses premiers euros
  5. On networke et on se crée un réseau d’entrepreneurs
  6. On galère financièrement
  7. On continue à se former chaque jour sur son expertise
  8. On répète et on répète et on s’améliore
  9. On travaille dur et beaucoup et on améliore son état d’esprit d’entrepreneur
  10. On arrive enfin à générer un profit
  11. On rencontre des problèmes divers et variés
  12. On persévère
  13. On développe une entreprise rentable
  14. On systémise son business et là, après avoir passé 10 ans à galérer, on savoure sa life tranquillement !
  15. Et on revient de vacances car entre-temps, les concurrents nous ont rattrapé et puis de toute façon on s’ennuie à la plage à partir d’un moment…

De blogueur à conférencier : le parcours de Scott Adams

Dans son livre Tools of Titans (dispo en français), Tim Ferris raconte l’histoire de Scott Adams qu’il a interviewé. Voici son parcours :

  1. Scott débute dans le blogging. Il y dédie 20/30/40 heures par semaine, mais cela lui confère qu’un revenu additionnel de 5% par rapport à son salaire.
  2. Le Wall Street Journal le remarque et l’invite à publier sur leur site. Il y gagne un peu plus d’argent, mais rien de fou.
  3. Des éditeurs le remarquent et lui proposent de publier un livre. Là encore, il gagne un peu d’argent.
  4. Grâce à la popularité de ses livres, il est invité à donner des conférences… très bien rémunérées. Et c’est à partir de là que son business devient réellement rémunérateur.

Des années se sont écoulées avant que son business devienne rentable et… durable.

Mon propre parcours

  • En 2008,
    • Durant mon Erasmus en Espagne, un prof nous pousse à écrire des articles sur un blog (en espagnol). Notre note finale sera basée uniquement sur la qualité de ce blog. J’ai eu 15/20.
  • En 2009,
  • En 2010,
    • J’effectue un stage en Chine dans le eCommerce. J’y découvre le webmarketing et ça devient une passion
    • Je me forme chaque jour (gratuitement ou pas) grâce à Cliff Ravenscraft, Tim Ferris (aff), Pat Flynn, IBM, Problogger.net et quelques Français…
    • Ma mère décède, je dois m’occuper de mon père, âgé de 84 ans.
    • Je lance quelques blogs (tech, dév perso…) et sites de niche
  • En 2011,
    • Je lance une chaîne YouTube alors que je suis en Chine et mon premier tutoriel Twitter attire des dizaines de milliers de visiteurs
    • Je créé mon premier blog sur le blogging et le webmarketing. Je l’avais appelé… ah beurk… « Webmarketing Décortiqué »
    • Je reviens en France et un ami me propose de le former au webmarketing. Ma première mission de formation ! (50€ pour 3 heures je crois)
    • J’ai une toute première opportunité de donner un atelier
    • Je suis invité à écrire sur Locita.com, un site d’actus web. J’y fais de précieuses connaissances comme Jeremy Benmoussa, Camille Jourdain, Rémy Bigot
  • En 2012,
    • J’autoédite une première version du Guide du Blogueur sur Kindle et je vends mes premières formations en ligne. Quelques centaines d’euros de revenus, par an.
    • Je participe à un Mastermind payant organisé par Cliff Ravenscraft
    • Je produis Solopreneur, le tout premier podcast dédié à l’entrepreneuriat individuel, en France. Aujourd’hui, j’en suis à 127 épisodes.
  • En 2013,
    • Je commence à fréquenter des espaces de coworking qui me coûteront mensuellement entre 150 et 350€/mois, tous les mois… Ma productivité double.
    • Mon père décède. Je ne suis plus obligé de travailler depuis chez moi et je peux aussi travailler en CDI si besoin.
    • Mes revenus d’affiliation prennent de l’ampleur. Je commence à gagner 100€ min/mois.
    • Je travaille pour la première fois en tant que salarié : un CDD pour de l’administratif.
    • Je prends mes distances avec les autres « formateurs sur le blogging ». Je ne partage pas leurs méthodes et je m’isole d’eux. Cette décision éthique aura des graves conséquences sur ma progression
  • En 2014
  • En 2015,
    • Je me rends compte que je donne peut-être un peu trop de temps à l’église (je suis chrétien évangélique) et à mes engagements associatifs, alors que mon business n’est pas assez rémunérateur.
    • J’ai de plus en plus de mal à vendre des formations en ligne. D’abord, je me rends compte qu’avec mes 2000 abonnés par email, c’est pas suffisant. Mais je me pose aussi des questions sur l’efficacité de ces formations et sur leur tarification…
    • Je passe mon contenu entièrement sur Solopreneur.fr (car je comprends vraiment que le blog n’est juste qu’un outil) et j’abandonne vivredesonblog.com (qui sert à accueillir quelques articles sponsorisés aujourd’hui).
    • Je vends littéralement des bijoux de famille, j'emprunte de l’argent à des potes et auprès de mon frère.
  • En 2016
    • Je me forme à la prise en paroles en public et au leadership grâce à Toastmasters. Je recommande vivement !
    • J’organise la 3e édition de Conférence Solopreneur le soir et le week-end. Une belle journée, mais un flop financier. J’ai tellement donné que cet été-là, je vais faire un mini-burnout durant lequel je n’arrive pas à décoller du lit pendant 1 semaine.
    • Après 1 ans et demi, je mets fin à mon CDI. Ce job ne répond pas assez à mes ambitions financières. L’entrepreneuriat m’a manqué, et il s’avère que j’ai aussi manqué un peu à ma communauté. Cette pause (durant laquelle je tournais à 20% de mon rythme) a ralenti mon évolution, mais en même temps j’y ai trouvé une certaine stabilité nécessaire et j’y ai acquis des aptitudes importantes.
    • Je garde mon ancien employeur en tant que client puisque je travaille pour eux sous la forme de prestation de services au taux horaire de 30€ HT/heure.
    • Un voyage missionnaire au Burkina Faso me fait voir le monde différemment…
    • Je rejoins Optimrezo où j’obtiens quelques contrats grâce à ce réseau. Je collabore notamment avec Via Performance en tant que prestataire. Ainsi, je peux être formateur sans avoir moi-même un agrément. Résultat : j’ai facturé une prestation 1150€ à un client.
    • Via Twitter, un « gros client » me contacte. Sur une période de 7 mois, je facture 15 000 euros.
    • Je parle pour la première fois devant 400 personnes au Salon SME. J’y raconte mon parcours de blogueur à entrepreneur. (Oui, j’ai enfin accepté de m’appeler « entrepreneur »
    • Je signe un contrat d’édition chez Eyrolles (steuplé !) pour réécrire complètement Le Guide du Blogueur. Je raconte l’aventure sur mon nouveau vlog. Un format que j’affectionne et inspiré par mon nouveau « modèle » Gary Vaynerchuk !
    • Insatisfait de la liberté que je prends quant au paiement de mes cotisations au RSI (…), je décide de passer en EIRL l’année prochaine. Cela implique notamment le paiement obligatoire (et incontournable…) de cotisations, mais aussi de passer mes dépenses en charges.
  • En 2017
    • Je fais appel à Hani, une assistante virtuelle basée à Madagascar. Elle me décharge de nombreuses tâches et m’aide à me concentrer sur des tâches plus importantes. Malheureusement, je n’arrive pas à être un bon manager et je ne tire pas entièrement profit de cette collaboration à 250€/mois.
    • Je perds mon « gros client », car il a recruté en interne. Je me rends compte que si je veux développer mon entreprise, je dois trouver une mission en freelance (dans le cadre d’une mission longue) si je veux assurer au moins 2000€/mois.
    • Je donne une conférence au WED ! Un privilège que je crois avoir honoré avec ces 12 min où je me donne à fond !
    • J’élimine 1000 emails de ma base de données, pour me concentrer sur les 2000 personnes qui ouvrent réellement mes emails.
    • Je commence à donner des cours de communication digitale dans une école de mode. Passionnant et un rêve qui se réalise, mais entre l’écriture et la promotion du livre, et ce cours, je ne prends pas le temps de trouver des clients. A la rentrée, une autre école fait appel à moi pour donner des cours, mais payé 70% plus !
    • Le Guide du Blogueur paraît le 1er juin … et je me rends compte que c’est un luxe de pouvoir sortir un livre en fait… Un rêve de plus réalisé, grâce à mon business
    • J’ai le privilège d’avoir 1&1 comme sponsor du Meetup Solopreneur (que j’anime très régulièrement cette fois, pour « remplacer » la Conférence Solopreneur).
    • Je gagne très peu d’argent sur la vente du livre (et en plus, je ne serai payé qu’en juin 2018). Heureusement, j’ai l’intelligence de lancer un pack avec du coaching. C’est un succès, je me rends compte que les gens ont besoin d’un accompagnement personnel. Et le fait d’être à Paris est un avantage pour accueillir les clients ! Je génère un CA de 2000€ en 4 mois.
    • Je me marie avec … une femme merveilleuse ! La vie est belle, j'emménage en banlieue parisienne avec elle et une nouvelle vie commence ! Conséquence directe : je privilégie mon bien-être en travaillant moins (30h/semaine vs 50h/semaine quand j’étais célibataire), je mange et je dors mieux, je fais du foot, je dédie moins de temps à l’église.
    • Je continue à vendre ma prestation de création de blog à 1000€. Pour la première fois, je me déplace en France pour un client.
    • Un client m’est recommandé par Frédéric Canevet (mon meilleur prescripteur à ce jour) pour un contrat où je facture 500€ HT/journée (mon record à ce jour).
    • Je lance le Mastermind Solopreneur qui me rapporte 360€ TTC/mois.
    • J’essaye de diminuer quelques dépenses comme pour le bureau mais de nouvelles dépenses comme l’expert-comptable fait son apparition.
    • Je participe à un mastermind bi-hebdomadaire avec Eri Schön (qui m’accompagne aussi à côté) et Anne-Laure Juliot, qui m’est très utile !
    • Mon CA est de +50% par rapport à l’année dernière.

Malgré tout, cela ne fonctionne pas.

Voici pourquoi :

  1. Je vis au-dessus de mes moyens avec des dépenses qui peuvent être lourdes comme mon expert-comptable, la location d’un bureau et mon assistante.
  2. Depuis avril 2017, je n’ai plus de « client permanent ». Les revenus en provenance des particuliers ne sont pas suffisants pour compenser l’absence de revenus en B2B.
  3. Ma nouvelle situation familiale m’apporte une certaine stabilité (salaire de mon épouse), mais avec le coût du mariage et du déménagement, j’ai des besoins plus importants que lorsque j’étais célibataire.

What’s next ?

Depuis 1 mois, je cherche activement un … job !

J’ai eu des difficultés à me convaincre que c’était la bonne décision. Je m’inquiétais notamment de ce que toi tu penserais : « Ling-en forme à l’entrepreneuriat, mais lui-même n’y arrive pas ». Ce à quoi je réponds « J’ai 31 ans. J’ai des dons, mais je manque encore des compétences et de l’expérience. Je ne suis pas encore prêt pour la Ligue 1, mais je vais patienter tranquillement en Ligue 2. Et je reviendrai meilleur ! »

En attendant, ne t’en fais pas, je ne disparais pas, mais le rythme baissera. Par contre, si tu as besoin de moi pour installer un blog, installer un système d'emails ou être coaché, c’est maintenant ! Mon temps sera limité prochainement…

Mon assistante va continuer à m’aider, mais à mi-temps. Je coupe dans d’autres dépenses aussi pour rester sous la barre des 1000€. Si je continue à générer un CA 2000€/mois, alors je serai satisfait !

Qui suis-je pour vouloir vivre la vie parfaite à 31 ans ? Prenons notre temps… ma famille est prioritaire sur le business. Et ce qui apportera du bien-être au foyer maintenant, c’est une stabilité financière.

Ce que je vise pour 2026 : un business qui génèrera 100 000€ de CA annuel où je n’aurais besoin que de travailler 3 jours par semaine. En attendant, au boulot ! La liberté a un coût, et je suis prêt à le payer !

Mise à jour du 11/12/2017

Suite à la publication ci-dessous… Ironiquement, j’ai trouvé un client… en freelance. 😉

On fête le nouveau contrat de Freelance ! 🙂

Une publication partagée par Ling-en Hsia (@lingenhsia) le

 

Qu’en penses-tu ? Je serai très curieux de connaître ton avis ! Vraiment 🙂

Lance ton Business !

INSCRIS-TOI À CETTE FORMATION GRATUITE EN 7 JOURS

Pas de spam. Désabonnement en un clic. Powered by ConvertKit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

40 thoughts on “Vivre de son blog : la vérité (et la réalité)

    • Bonsoir Ling,
      à mon avis, à la vue de toutes tes compétences..
      tu as perdu beaucoup de temps, tout simplement parce que (à mon sens),
      tu t’est éparpillé…
      J’ai été formateur (diplômé d’un titre universitaire bac + 3), coach, et conseiller pendant 15 ans (en tout), je sais ce que c’est de toucher à tout…!!!
      Tu as raison ce qui compte le plus c’est la famille …
      Le business viendra … pas de doute!
      Amicalement

      Pat

  1. Salut Ling-En,

    Bravo pour ce récit très honnête, bien structuré et riche en enseignements. Peu de personnes auraient ta clairvoyance et accepteraient de faire et publier cette analyse.

    C’est ce qui, selon moi, sera à la base de ton futur succès. Tu l’attendra certainement avant 2026 😉
    Persévère, continue avec cet état d’esprit et ça va rouler.

    Je continuerai à te suivre.
    Bon courage

    Johan

  2. Bravo pour ce message,
    je m’interroge beaucoup sur la sphère,
    suivre ses propres convictions cela n’est pas forcément simple,
    bravo pour ces choix,
    belle route qui se dessine, belle route à venir,
    partie remise ou non cela fait partie d’une voie qui permet de s’enrichir

    • Hello Frédéric !

      Pour évoluer, je pense qu’il est indispensable de mener en même temps à bien les revenus et le respect de ses valeurs… Et s’il faut à un moment donné en délaisser un pour un autre, c’est de respecter ses valeurs. Car souvent, quand ce n’est pas le cas, il y a des répercussions négatives pour d’autres… Bref 🙂

      Merci pour ton commentaire ! 🙂

      Ling-en

  3. Bonjour,
    L’article est très complet, bravo !

    Juste dans la partie « Comment gagner de l’argent avec son blog », t’as oublié « Vendre des produits ou services ».

    Bonne chance

    • Mais c’est fou d’avoir oublié ça quand même !! Heureusement que tu me le signales !!!
      J’ai ajouté dans « Concrètement, comment gagne-t-on de l’argent avec un blog ? ».

      Merci beaucoup Geek du net !! Vraiment 😀

      Bonne journée !

  4. Voilà un article tres honnete qui fait du bien car non ca n’est pas simple de « vivre de son blog » et autre web entreprenariat. Mais c’est possible !
    Peut etre aussi que c’est pas si simple dans la niche business / make money où les tarifs des formations vendus / presta sont certes élevés mais c’est surtout a qui vend le plus de rêve – ou a le plus gros réseau. Le culte de l’image.

    Ton éthique, ta foi sans doute, ne t’amènent pas vers l’argent mais vers d’autres valeurs plus humaines, c’est sans doute pour ca que tu rame depuis tout ce temps. Tu ne te caches pas comme d’autres derrière des faux semblants, des artifices bling bling (après tout c’est facile de dire ‘je fais ci je fais ca…’ sans que ca soit la vérité) mais tu fais ton petit truc honnêtement sans faire de vague en avouant tes defauts, tes fautes et tes faiblesses, c’est bien plus courageux. Un vrai ovni authentique chez les web marketers.

    Tout ca pour dire que je respecte énormément ton parcours meme s’il fait peut être (surement!) moins rêver que d’autres.

    Je continuerai à te suivre meme de loin. Je trouvais important de t’écrire ce message, tu le mérites.

    A ton succès, un jour ou l’autre.
    Et au notre aussi, modestes entrepreneurs du web !

    Vincent

    • Merci Vincent pour ton continuel soutien !! 🙂

      Je sais que je réussirai ! Je vois comment des Américains comme Pat Flynn, Cliff Ravenscraft, Michael Hyatt, Gary Vaynerchuk font… Avec un peu plus de travail, un marketing un poil plus agressif et de la patience, j’y arriverai certainement ! 🙂

      A ton succès et longue vie au http://lemusicien.fr/ où je vois que tu as pas mal avancé !! (et en 2018, je me (re)mets à la guitare !! :p)

      -LH

  5. ….les constructeurs de Cathédrales ( c’est plutôt long à construire ces chantiers…) affirmaient: « Ce que tu fais c’est ce QUI TE FAIT « ….donc ton éthique te porte….beau témoignage….je continuerai à te suivre….
    Bravo!

  6. Salut Ling

    Je te suis depuis le début et ta force c’est ton honnêteté et tes compétences bien sûr.

    Tu n’as pas cédé aux sirènes de l’argent facile et des mythos comme une très grande partie des marketeurs français.

    Alors oui tu es certes moins riche qu’eux financièrement parlant mais tu l’es humainement. Eux sont creux à l’intérieur.

    Comment peuvent ils continuer leur business alors qu’ils savent pertinemment qu’ils volent des personnes naïves financièrement fragiles.

    Enfin bref je ne vais pas faire leur procès ici.

    J’ai été commercial pendant un moment et comme toi j’ai privilégié l’honnêteté et crois moi que cela fini par payer contrairement a certains autres commerciaux qui gagnaient plus rapidement de l’argent mais qui devaient changer régulièrement de numéro pour ne pas se faire harceler par des clients mécontents et qui finissaient par être fichés.

    Tu as énormément de qualités que j’ai pu constater tout au long de ces années et avec quelques ajustements et des réglages tu finira certainement par réussir.

    Je continuerai à te suivre.

    A bientôt l’ami

    • Merci pour ces mots encourageants et d’avoir partager ton vécu aussi !

      Je suis ravi que ça a fini par payer pour toi et merci pour ce mot d’espoir que tu nous adresses !! 🙂

      En te souhaitant le meilleur pour la suite !! 🙂

      Ling-en

  7. Bonjour Ling En,

    Pour nous qui te suivons depuis, on sait un peu le chemin parcouru.
    En tout cas, tu as tout mon soutien pour la suite.
    Et sache que, avec une bonne organisation et une vision parfaite de ce qu’on veut faire, on y arrive toujours.
    Courage, tu y arriveras

  8. Bravo, je te trouve très courageux, dans tes actes comme dans le fait de dire tout cela, la vie n’est pas un long fleuve tranquille et tu t’adaptes comme tu peux, en gardant ta « ligne droite », ta droiture….
    je ne t’avais encore jamais répondu, je n’ai encore pas fait de blog, mais j’ai lu avec attention tout ce que tu as envoyé, j’ai tout gardé « sous le coude » et j’ai souvent été touchée par ta personnalité..
    Je continuerai à te suivre, et je te souhaite plein de belles réussites !

    • Merci Monique !! 🙂

      Et bien que c’est flatteur que tu gardes tout ça « sous le coude », sache que tu n’as plus besoin de le faire… Mes meilleurs conseils sont structurés et disponibles sur mon site : http://legdb.fr 😉

      -Ling-en

  9. Cet article est une respiration dans ce monde de gens malhonnêtes et manipulateurs à l’extrême.
    Tu as tout ton temps pour réussir ta vie ; Cesse de dire que tu n’as pas percé… Ton chemin est juste remarquable. Je suis fière de te connaitre.

  10. Salut Ling-En,
    Je pensais pouvoir te connaitre en vrai tellement je regarde t’es vidéos,
    je lis tes articles, et j’écoute ton podcast.
    Mais ce soir je t’es connu et je vois qui tu es vraiment,
    un homme fidèle à ses valeurs et à la famille.
    n’empêche tu reste toujours pour moi une source d’inspiration,
    Oh ! pardon un IDOLE.
    Grâce à toi j’ai eu une certaine motivation d’en faire plus.
    je fais constamment des recherches car « on ne finit pas d’apprendre ».
    Bien que je suis dans un environnement pas comme le tien,
    je ferais autant s’il le faut pour ma communauté.
    grâce à tes conseils aujourd’hui,
    je travail.
    Merci !

  11. C’est le moment de faire une pause pour revenir motivé 🙂

    Il faut avoir un peu de stabilité pour prendre du recul.

    Je partage ton analyse et les leçons que moi j’ail tire depuis longtemps c’est :

    1 – le passive income n’existe pas. Sauf à avoir un énorme volume. La vente de formations, d’ebooks… est un moyen complémentaire de vivre. La pub adsense ne permet pas de vivre…
    Écrire des articles de blogs c’est cool mais c’est un business qu’il monter.

    2 – il faut vendre cher ses produits, c’est triste mais vrai.

    3 – au départ un blogueur doit vendre des services pour vivre. Si possible avec des entreprises. Le particuliers n’ont pas un budget suffisant.

    • Wow !! Extrêmement pertinent et merci pour ton retour !! Et merci aussi pour tes conseils, tes encouragements et tes apports d’affaire. C’est précieux de t’avoir dans « ma sphère ». Vraiment 🙂

      Et allez vous procurer le livre de Frédéric : http://amzn.to/2BsRGAJ (lien affilié) 😉

  12. Bonjour Ling-en,
    Merci pour ton honnêteté. Je te souhaite de trouver un boulot le plus rapidement possible dans une organisation avec une vision, une mission qui te passionne.
    Sache que j’ai appris des choses avec toi et que je te remercie.

    • Hello Ricardo !!

      Merci pour tes encouragements 🙂 J’ai déjà quelques pistes, mais je te remercie de me rappeler l’importance de ces valeurs.

      A bientôt !

      Ling-en

  13. Ton article va vraiment droit au coeur et ton authenticité fait du bien.

    Tu as le droit de gagner de l’argent et d’aller Rapidement en ligue 1 ❤️

    Family First ❤️❤️❤️

  14. Hello Ling,

    Je suis Carlos et je dois dire que j’ai encore plus de respect pour toi (et pour les entrepreneurs d’une manière générale en lisant cet article).

    Je pense profondément que tu es sur la bonne voie. Il faut juste donner du temps au temps et s’adapter au fur et à mesure que les choses évoluent.
    Je reste persuadé que si tu restes sur ce que tu fais actuellement et que tu cherches à avoir le meilleur alignement avec ton audience, ça marchera à coup sûr.

    Il ne faut pas non plus hésiter à faire des lancements ou être un peu plus « agressif » comment les font les autres. La seule différence est que, dans ton cas, tu ne racontes pas du n’importe quoi au gens. Tu apportes une réelle valeur et en plus tu leur dis la vérité (comment le font les bons marketeurs), car après tout, il s’agit du marketing.

    C’est aussi une bonne chose de redevenir salarié pour un temps. Cela va te permettre de te stabiliser au moins sur le plan financier et c’est un réel stress en moins.

    Du courage et bonne chance à toi.

    Carlos

    • Merci Carlos pour ce message si encourageant !!

      Et oui, je peux être plus « offensif ». J’y ai beaucoup songer ces derniers temps, et j’ai évolue un peu aussi… Mais je crois qu’il faut que j’accepte que ça aille moins vite en procédant de ma manière… faut juste que je trouve une source de revenus ailleurs en B2B.
      Je suis là pour le long terme, et je suis certain que mon manque d’agressivité paiera sur le long terme…

      En attendant, je vais aller payer mes factures :p

      A bientôt !

      Ling-en

  15. Bonjour,

    Merci pour ce feedback sincère et très utile pour démêler le vrai du faux. On peut former les gens mais les induire en erreur pour son propre profit est ignoble. Pour avoir vécu la nouvelle économie de près, je trouve que les bloggeurs leur font suite. Et bravo pour ta foi qui t’honore et pour ton éthique, qui, justement font la différence avec les autres. Je me suis abonnée justement à pas mal de ces types pour voir jusqu’ou ils sont capables d’aller. Hallucinant.
    Faire du consulting du coaching ou autre doit effectivement démarrer par des supports en B to B car le B to C est compliqué, long et peu rémunérateur. Et non le web n’est pas une pêche au pigeon, ou alors one shot et une e réputation se fait vite aussi avec des retours négatifs.
    Consolide ton assise et tes connaissances et garde une newsletters en parralèle pour alimenter tes acquis. L’erreur ds le business est de ne pas travailler ses contacts clés, (je l ai faite au combien) en vrai ou en ligne. Ce monde mi virtuel, mi réel est encore compliqué à aborder et pour les jeunes qui s’y enferment, ce peut être aussi un miroir aux alouettes, il est dur d’y faire la part des choses. Ton article le montre. Les accointances ou pas avec ses pairs, font que. J’ai démarré ds l’audit (beurk) puis le conseil en politique et la stratégie (top mais épuisant : burn out aussi), puis la techno/digital/projets/crm, enseignement et conférences aussi etc. je déchiffre l’édition avec les mm surprises que toi. bof…au final, j’ai gagné de l’argent sans rien faire que surveiller le lait sur le feu avec des actions en bourse (mais c’est risqué). Je suis experte en RH aussi, mais tel qu’elles sont appliquées en entreprise, je déteste. Savoir n’est pas vouloir. Mais parvenir à se regarder ds une glace le matin et être fier de soi c’est le must. Cette base est la bonne. Tes compétences par-dessus feront la différence d’avec les escrocs qui tombent tous un jour >) Bonne chance !

  16. Bonjour Lin-en,
    Très honnête et très instructif pour beaucoup d’entre nous qui nous lançons.
    Nous nous sommes croisé au SME (ta vidéo à cette occasion).
    Possible de bénéficier de tes expériences pour mon activité de coach & formateur en B2B, même si je ne suis pas un blogueur.
    Ce serait un plaisir de te revoir.
    Merci

  17. Bravo, et merci pour tant honnêteté ! Tu as toute mon admiration. Reste toi-même et vis ton bonheur. Je continue a te suivre !

  18. Hello !
    De mon côté, je trouve ton parcours vraiment passionnant et inspirant. Pour les quelques fois où je t’ai croisé autour d’un bon repas, j’ai toujours passé un excellent moment d’échanges. Je continue de te suivre car j’apprécie ta motivation, ta sincérité et je crois en ton message ! Continue de travailler ton « pourquoi », le « quoi » et « comment » suivra. De mon côté, je suis mon chemin et ma réflexion. J’ai suivi un programme vraiment intéressant récemment qui s’appelle « Switch Collective » et je poursuis par une pause dans mon travail (congé sabbatique de 11 mois) pour me consacrer à ma famille et mes passions. Il faut savoir que j’ai des économies de longue date au départ ayant pour objectif de partir faire le tour du monde. Mais comme c’est remis à plus tard, j’ai changé mon fusil d’épaule (mais au moins, cela me permet de n’avoir pas à me poser trop de questions financièrement).

  19. Salut Ling-en,

    Je t’apprécie et Sérieusement je ne sais pas quoi trop te répondre parceque je suis sur le cul de lire ton message: comment un gars comme toi qui en connait 10 fois plus que tout le monde dans ce milieu n’a pas réussi? Sérieusement je ne comprends pas.
    Alors du coup je pensais à 2 ou 3 choses en te lisant et que j’ai remarqué quand on fait du business sur le web.
    1-Comme beaucoup je me suis fait avoir à acheter des formations à 1000€ parmi les 3 ou 4 vendeurs de rêves que l’on voit partout depuis que ce business a explosé.
    Et bien sûr je me disais en regardant les vidéos du programme «  bon alors quand est ce que ça commence sérieusement? »…et ce jusqu’a la fin.
    J’ai fait des séminaires avec un de ces gars qui m’a Clairement dit que ce n’était pas son problème si les gens ne réussissaient pas du moment qu’ils achetaient leur programme.
    2-depuis Certains ce sont clairement fait griller mais ce qui est dingue c’est que leur business est florissant et que les gens tombent dedans, un vrai mystère.
    3-Ensuite j’ai remarqué qu’il y a des personnes qui marchent bien et qui sont honnêtes, sympa et font des choses dans des prix abordables entre 200 et 300€ la formation et payable en plusieurs fois en plus.
    4-il ne faut pas se voiler la face, on fait ça pour l’argent et pour avoir un revenu passif avec quelque chose qui nous plait; faut arrêter de se la jouer «bisounours du net ». Tout ceux qui montent un blog ou un site web veulent gagner de l’argent avec, ce n’est pas pour faire joli; ceux qui te disent le contraire c’est bidon; du coup il faut vraiment vouloir gagner de l’argent avec ton blog ou ta chaîne, ça ne veut pas dire que tu es un «salopard ». Si ce que tu fais est clean avec un bon produit à proposer et prix abordable, y’a pas de raison que ça ne marche pas.
    6- pour finir La visibilité est hyper importante et le blogging sans chaîne YouTube c’est chaud. Par exemple je me cassais le c.. des heures pour faire des articles et un jour je me suis décidé à faire une chaîne à côté. En quelque mois j’ai atteins presque 3000 abonnés et je vais pouvoir proposer une formation.
    C’est toi qui m’avait expliqué ce qu’était le branding d’ailleurs il y’a quelques temps .J’avais compris qu’il fallait bien jouer dessus. Et ça marche. Et rien que pour ça merci.
    Regarde un gars comme jean Rivière s’est mis à faire du podcast pendant quelques mois sans vidéos; il a bien compris qu’il était moins suivi: du coup il a repris les vidéos.
    Pour finir mon roman le dilemme c’est est ce qu’il faut rester dans son coin à se dire que tous les gros webmarketeurs sont des « enfoirés » où est ce qu’il faut en côtoyer certains parce que finalement ils ont le réseau, la visibilité, les contacts etc…?
    Mon conseil c’est ne prenez aucune formation avant d’avoir vraiment l’idée précise de ce que vous voulez.
    Ne surtout Pas suivre les formations du type «démarrer un business sur le web même si vous n’avez pas d’idee ». Ça c’est foutu d’avance, parce que c’est énormément de travail donc si on ne sait pas ce qu’on veut et qu’on se dit « chouette je vais faire un truc sur le net tranquille »c’est mort.
    Dernier conseil: démarrez en ayant des revenus à côté de salarié ou d’independant puis monter son activité en parallèle sur le net pour ne pas se retrouver à la gorge financièrement. Car c’est long avant de décoller et de monétiser.
    Moi je gagne bien ma vie avec mon activité que je bascule sur le net. Je ne me suis pas dit « tient j’aimerais bien faire un truc sur le net », c’est pas la même chose.
    Voilà mon ami je suis certain que tu vas rebondir.
    Tu as laissé ton numéro dans une réponse je l’ai noté. Car comme tu t’en doute la technique pour moi c’est la misère (Optimez press, get respons…)
    Encore une belle connerie qu’on trouve sur les pages de vente des formations du genre « vous êtes une bille en informatique? Pas de problème!»

    À bientôt Ling-en je risque de t’appeler pour de la technique si tu es d’accord.
    Tu es où en banlieue parisienne? Je suis à Porte d’Orléans.
    Garde le moral et soit fort
    À plus
    Lauren

  20. Ce genre d’article avec une clairvoyance et une honnêteté en restant bien lucide n’est pas monnaie courante. Tu as vraiment la tête sur les épaules, et c’est un trait très important.
    Je te félicite pour être resté fidèle à tes principes, et t’encourage dans la poursuite de ton rêve. Je suis sûre que tu y arriveras, peut-être même avant 2026.

    Je te suis depuis environ deux ans, et j’apprécie énormément ta simplicité, ta motivation, ton honnêteté.
    J’aurai plaisir à continuer de te suivre.